1/

Décroissance

2011-2014 - France
Le mouvement décroissant, à la fois écologiste et politique, qui se dresse contre la société de consommation et sa logique destructive, amène de plus en plus de citoyens à faire le choix radical de vivre dans la simplicité volontaire, en se reconnectant à la nature, en vivant à la campagne. Ce mouvement est répandu, bien que toujours marginal, dans tout le monde occidental. Retour à la terre, rejet de la société du gaspillage, de l'idéologie de la croissance infinie... les acteurs de la décroissance prennent toutes les couleurs et toutes les formes mais sont indéniablement reliés par cette même pensée : notre société va droit dans un mur et il est urgent de changer de direction, de système économique, et ce, radicalement. /.../
Projets personnels
/…/ La plupart se lancent dans l'agriculture en devenant des néo-ruraux, repeuplent doucement quelques villages quasi abandonnés, comme la plupart en France, souhaitent manger biologique, rétablir des relations humaines profondes… En somme tout ce que la vie en ville aurait détruit. Il est étrange ce mouvement, en ce sens qu'il donne l'impression de vivre dans le passé et l'avenir à la fois. Il célèbre le bon vieux temps, celui d'avant la mécanisation et la robotisation, une nostalgie d'un monde où le plastique n'existait pas, ni l'obsolescence programmée, ni l'agriculture intensive… Et cependant nombre d'idées au coeur de ce mouvement font grand sens et offrent des clefs évidentes à un avenir plus serein pour nos sociétés développées. On ne peut plus vivre au XXIè siècle selon le schéma qui a prévalu depuis la révolution industrielle. Beaucoup le pensent en dehors du mouvement, mais peu ont le cran de sauter le pas pour accorder sa vie.
Le mouvement décroissant, dans sa grande diversité, héberge aussi des paumés, qui préfèrent la misère à la campagne, et des radicaux politisés qui trouvent dans cette lutte pour un autre monde une bonne raison de vivre, et une cause bien plus grande qu'eux-mêmes. Les combats politiques autour de ces questions de société vont se multiplier à l'avenir, cela ne laisse aucun doute possible.

Consultez le slideshow ci-dessous pour lire les légendes des photographies

Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress
Sur le Causse cévenol, un plateau dans l’une des régions les plus sauvages de France. Cévennes, France, 2012.
Jeune couple venant de s’installer dans les Cévennes après avoir pu acheter une vieille bâtisse a l’aide d’économies personnelles. Il souhaitent produire des légumes, s’informent sur les plantes sauvages, et ont déjà pu acheter des chèvres. Cévennes, France, 2012.
Barbecue dans la nature entre amis et villageois. Cévennes, France, 2011.
Légumes bio du jardin. Cévennes, France, 2012.
Jeune couple venant de s’installer en Cévennes apres avoir pu acheter une vieille bâtisse à l’aide d’économies personnelles. Ils souhaitent produire des légumes, s’informent sur les plantes sauvages, et ont déjà pu acheter des chèvres. Cévennes, France, 2012.
Tuage du cochon dans un village de Lozère. Les normes européennes interdisent cette pratique en dehors d’un abattoir agréé, mais ces gens refusent de se faire dicter leur mode de vie par cette instance. Cévennes, France, 2012.
Tuage du cochon dans un village de Lozère. Les normes européennes interdisent cette pratique en dehors d’un abattoir agréé, mais ces gens refusent de se faire dicter leur mode de vie par cette instance. Cévennes, France, 2012.
Louise est anglaise et son chemin de vie l’a amenée à s’installer dans cette vallée des Cévennes, lorsqu’elle voyageait avec un groupe de musique. Elle a acheté une ruine et l’a retapée petit à petit. A ce jour elle ouvre une maison d’hôtes, à côté d’autres activités locales. Cévennes, France, 2012.
Aurélie, alors qu’elle n’avait pas trente ans, et qui avait grandi dans une grande ville, a décidé de s’installer à la campagne. Après avoir vécu de plusieurs petits boulots, elle s’est lancée dans le jus de fruit naturel et le pressage à façon, grâce aux multiples vergers à l’abandon dans la région. Les ‘anciens’ de la vallée ont apprécié l’énergie et l’initiative de cette jeune néo-rurale. Hautes Alpes, France, 2011.
ZAD (Zone à Défendre) de Decines. Une poignée de jeunes occupe le terrain destiné à accueillir le nouveau stade du Parc Olympique lyonnais. Ils protestent contre l’étalement urbain, les grands projets dits inutiles, et contre le bétonnage des terres agricoles ou naturelles. Ils tentent comme à Notre Dame des Landes de créer un lieu auto-suffisant et un espace politique rebelle aux politiciens et au système capitaliste néo-libéral. Les forces de police sont censées les déloger bientôt. Decines, France, avril 2013.
ZAD (Zone à Défendre) de Decines. Une poignée de jeunes occupe le terrain destiné à accueillir le nouveau stade du Parc Olympique lyonnais. Ils protestent contre l’étalement urbain, les grands projets dits inutiles, et contre le bétonnage des terres agricoles ou naturelles. Ils tentent comme à Notre Dame des Landes de créer un lieu auto-suffisant et un espace politique rebelle aux politiciens et au système capitaliste néo-libéral. Les forces de police sont censées les déloger bientôt. Decines, France, avril 2013.
ZAD (Zone à Défendre) de Decines. Une poignée de jeunes occupe le terrain destiné à accueillir le nouveau stade du Parc Olympique lyonnais. Ils protestent contre l’étalement urbain, les grands projets dits inutiles, et contre le bétonnage des terres agricoles ou naturelles. Ils tentent comme à Notre Dame des Landes de créer un lieu auto-suffisant et un espace politique rebelle aux politiciens et au système capitaliste néo-libéral. Les forces de police sont censées les déloger bientôt. Decines, France, avril 2013.
Marche de manifestation en ville puis tentative de création d’une nouvelle ZAD (Zone à Défendre) en périphérie d’Avignon, contre le projet LEO, la liaison est-ouest par une quatre-voies de jonction. Les Zadistes tentent d’étendre le mouvement des ZAD, acronyme popularisé par la lutte à Notre Dame des Landes contre un projet d’aéroport. Ce mouvement lutte principalement pour la préservation des terres nourricières et l’arrêt de l’étalement urbain et des grands projets dits inutiles. Avignon, France, avril 2013.
Marche de manifestation en ville puis tentative de création d’une nouvelle ZAD (Zone à Défendre) en périphérie d’Avignon, contre le projet LEO, la liaison est-ouest par une quatre-voies de jonction. Les Zadistes tentent d’étendre le mouvement des ZAD, acronyme popularisé par la lutte à Notre Dame des Landes contre un projet d’aéroport. Ce mouvement lutte principalement pour la préservation des terres nourricières et l’arrêt de l’étalement urbain et des grands projets dits inutiles. Avignon, France, avril 2013.
ZAD (Zone à Défendre) de la Ferme des Bouillons. Un week-end festif de remise en culture d’un champ – « Semons contre l’expulsion » – a été organisé sur le terrain de la dernière ferme du plateau de Mont Saint Aignan. Cette exploitation a été vendue en janvier 2012 au groupe immobilier Immochan, filiale du géant Auchan, appartenant à la famille Mulliez. Quelques jeunes occupent les bâtiments depuis décembre 2012 et ont remis en activité la ferme. Ils ont déclaré cette ferme ZAD ; ce mouvement lutte principalement pour la préservation des terres nourricières et l’arrêt de l’étalement urbain et des grands projets dits inutiles. Mont Saint Aignan, agglomération de Rouen, France, avril 2013.
ZAD (Zone à Défendre) de la Ferme des Bouillons. Sacha, un des occupants permanents de la ferme. Un week-end festif de remise en culture d’un champ – « Semons contre l’expulsion » – a été organisé sur le terrain de la dernière ferme du plateau de Mont Saint Aignan. Cette exploitation a été vendue en janvier 2012 au groupe immobilier Immochan, filiale du géant Auchan, appartenant à la famille Mulliez. Quelques jeunes occupent les bâtiments depuis décembre 2012 et ont remis en activité la ferme. Ils ont déclaré cette ferme ZAD ; ce mouvement lutte principalement pour la préservation des terres nourricières et l’arrêt de l’étalement urbain et des grands projets dits inutiles. Mont Saint Aignan, agglomération de Rouen, France, avril 2013.
Marche anti Mulliez. organisée par 4 collectifs de citoyens (Cavaillon, Orléans, Triangle de Gonesse et Mont Saint Aignan) qui s’opposent au bétonnage des terres agricoles, à l’artificialisation incessante du territoire, et à la démolition de fermes par Auchan, propriété de la famille Mulliez, exilée fiscale à Nechin en Belgique. Environ 200 participants se sont réunis à Roubaix devant les bureaux de l’AFM (Association Familiale Mulliez, propriétaire de plus de 70 enseignes dont Auchan, Decatlhon, Leroy Merlin, Norauto, Kiabi, Pizza Hut, Phildar ….) et ont marché 8 kilomètres en informant la population puis traversé la frontière belge sans pouvoir aller jusqu’au bout, la route vers la demeure familiale ayant été barrée par un cordon de policiers. France, Belgique, 17 mai 2014.
Marche anti Mulliez. organisée par 4 collectifs de citoyens (Cavaillon, Orléans, Triangle de Gonesse et Mont Saint Aignan) qui s’opposent au bétonnage des terres agricoles, à l’artificialisation incessante du territoire, et à la démolition de fermes par Auchan, propriété de la famille Mulliez, exilée fiscale à Nechin en Belgique. Environ 200 participants se sont réunis à Roubaix devant les bureaux de l’AFM (Association Familiale Mulliez, propriétaire de plus de 70 enseignes dont Auchan, Decatlhon, Leroy Merlin, Norauto, Kiabi, Pizza Hut, Phildar ….) et ont marché 8 kilomètres en informant la population puis traversé la frontière belge sans pouvoir aller jusqu’au bout, la route vers la demeure familiale ayant été barrée par un cordon de policiers. France, Belgique, 17 mai 2014.
Marche anti Mulliez. Quelques manifestants ont tenté de forcer le barrage policier. Un manifestant a été arrêté et menotté, et ses compagnons tentent de défaire ses menottes. Il sera libéré 15 minutes plus tard en échange d’un retour des manifestants derrière le barrage. Marche organisée par 4 collectifs de citoyens (Cavaillon, Orléans, Triangle de Gonesse et Mont Saint Aignan) qui s’opposent au bétonnage des terres agricoles, à l’artificialisation incessante du territoire, et à la démolition de fermes par Auchan, propriété de la famille Mulliez, exilée fiscale à Nechin en Belgique. Environ 200 participants se sont réunis à Roubaix devant les bureaux de l’AFM (Association Familiale Mulliez, propriétaire de plus de 70 enseignes dont Auchan, Decatlhon, Leroy Merlin, Norauto, Kiabi, Pizza Hut, Phildar ….) et ont marché 8 kilomètres en informant la population puis traversé la frontière belge sans pouvoir aller jusqu’au bout, la route vers la demeure familiale ayant été barrée par un cordon de policiers. France, Belgique, 17 mai 2014.
Dans le village drômois de Saillans, 1199 habitants, en grande partie repeuplé par des néo-ruraux, c’est une liste collégiale et participative dont aucun membre n’a jamais fait de politique qui l’a emporté aux municipales de mars 2014 face au maire sortant François Pegon, classé à droite, avec presque 80 pour cent de participation. Le nouveau maire, Vincent Beillard, a été choisi a l’unanimité pour son esprit fédérateur et son sens de l’écoute, et a accepté de prendre le poste. Fatigués d’un maire décidant unilatéralement, la liste a été montée afin d’inverser la pyramide du pouvoir et d’accorder une grande place à la démocratie citoyenne et participative. Un véritable rejet de la politique politicienne s’est exprimé. Saillans, Drome, France, avril 2014.
La rive droite de la Drôme dans le village est un petit paradis pour de nombreux jeunes parents et enfants. Le village compte un nombre important de néo-ruraux, et a connu une augmentation de population de 25 pour cent en 10 ans. Dans ce village drômois de Saillans, 1199 habitants, c’est une liste collégiale et participative dont aucun membre n’a jamais fait de politique qui l’a emporté aux municipales de mars 2014 face au maire sortant François Pegon, classé à droite, avec presque 80 pour cent de participation. Le nouveau maire, Vincent Beillard, a été choisi a l’unanimité pour son esprit fédérateur et son sens de l’écoute, et a accepté de prendre le poste. Fatigués d’un maire décidant unilatéralement, la liste a été montée afin d’inverser la pyramide du pouvoir et d’accorder une grande place à la démocratie citoyenne et participative. Un véritable rejet de la politique politicienne s’est exprimé. Saillans, Drome, France, avril 2014.
Carole, Jérémie et leur fille Naya, sont installés depuis octobre 2013 dans le village de Saillans, qui compte un nombre important de néo-ruraux, et a connu une augmentation de population de 25 pour cent en 10 ans. Dans ce village drômois, 1199 habitants, c’est une liste collégiale et participative dont aucun membre n’a jamais fait de politique qui l’a emporté aux municipales de mars 2014 face au maire sortant François Pegon, classé à droite, avec presque 80 pour cent de participation. Le nouveau maire, Vincent Beillard, a été choisi a l’unanimité pour son esprit fédérateur et son sens de l’écoute, et a accepté de prendre le poste. Fatigués d’un maire décidant unilatéralement, la liste a été montée afin d’inverser la pyramide du pouvoir et d’accorder une grande place à la démocratie citoyenne et participative. Un véritable rejet de la politique politicienne s’est exprimé. Saillans, Drome, France, avril 2014.
Gérard et Solange, hippies assumés depuis les années 1960, dans  la salle à manger de leur maison auto-construite sur le mode de la yourte. Dordogne, France, juillet 2014.
Maison familiale de Belges qui ont quitté leur pays il y a plusieurs années en recherche d’un nouveau style de vie, dans le Gard. Cévennes, France, 2012.
En Lozère, région du Parc National des Cévennes. Cévennes, France, 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up