L'oeil public

Lettre d’information

Recevez ma lettre de temps à autre. Je ne l’envoie que lorsqu’il y a des choses à dire. Ne vous en faites donc pas, vous n’avez pas affaire à un spammeur ! J’envoie aussi des Flash News parfois, en général pour vous informer de mes déplacements et de ma présence sur certaines actualités.
Cliquez le bouton ci-dessous si vous avez 60 secondes afin de remplir le formulaire.

Archives des lettres
> Lettre d’information du 09 juin 2015
> Lettre d’information du 09 janvier 2015
> Lettre d’information du 20 mai 2014
> Lettre d’information du 23 octobre 2013
> Lettre d’information du 22 mai 2013
> Lettre d’information du 27 février 2013
> Lettre d’information du 17 janvier 2013

Archives news du site



Décembre 2012
En commande pour Elle
Défilé Chanel – Métiers d’Art à Edimbourg, Ecosse.


Novembre 2012
En commande pour Le Nouvel Observateur
Lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Série de portraits des très divers acteurs de la lutte.


Novembre 2012
En commande pour Le Monde
Lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. La Une + une intérieure, daté du 9 novembre 2012.


Novembre 2012

Le mouvement d’opposition au projet d’aéroport du Grand-Ouest au nord de Nantes vit certainement ses dernières heures. Difficile d’en douter. Quoique… La mobilisation sur place, vue d’ici (Paris, un écran d’ordinateur) force le respect, c’est le moins que l’on puisse dire. Mais qu’est-ce qui motive tant ces gens ? Où trouvent-ils la force de ? Cette résilience ? Comment entretiennent-ils l’espoir de la victoire, après tant d’années ? N’ont-ils pas froid, l’hiver, dans leurs cabanes, les pieds dans la glaise glaciale ? Des questions bien naïves de citadin bien au chaud, certainement. Faut-il que ce soit une vocation, une culture familiale, d’être militant ? Est-ce un mode de vie, tout simplement, en fin de compte ? Voilà les premières questions que je me pose en rendant sur la « zone de combat ». Sur cette zone d’un autre monde impossible.

Pourtant au Larzac, les activistes, ils ont gagné. Ces deux luttes ont tout de proches cousines. Nées à la même époque en plus, il y a une quarantaine d’années. Où s’arrêtent les similitudes, où commencent les différences ? Mais surtout, pourquoi la mayonnaise ne prend pas à Notre Dame des Landes ? Ou semble ne pas prendre ? « A première vue, l’affaire Notre Dame des Landes ressemble à un Larzac qui n’aurait pas trouvé son José Bové » (Rue 89, Sophie Verney-Caillat).

Est-ce l’époque qui a tant changé ? Pourtant dans les années 1970 le Progrès, comme on disait, avait encore bonne réputation et recevait l’aval sans discussion de la population dans sa grande majorité. On l’applaudissait. Il n’était pas tant synonyme, comme aujourd’hui, de destruction environnementale et de libéralisme odieux. Alors qu’aujourd’hui…

Toutes les causes s’y sont données rendez-vous. Comme au Larzac. « À travers elle (la ZAD), nous combattons l’alimentation sous perfusion, la société industrielle et son réchauffement climatique, les politiques de développement économique et de contrôle du territoire, les métropoles et la normalisation des formes de vie, la privatisation du commun, le mythe de la croissance et l’illusion de participation démocratique… ». Rien que ça ! Et là aussi s’agglomère une foule hétéroclite, livrant une guerre d’usure contre la logique développementiste. Une population que l’on ne peut, de ce qu’on peut lire ici et là, résumer à un groupe de rebelles anarcho-autonomes ou à une mouvance verte radicale et intolérante.

J’ai donc décidé de me rendre sur place. Aller voir et comprendre ce que je peux par moi-même, par la grâce du terrain. J’ai aussi en tête, bien entendu, une carotte photographique. Continuer mon projet « Colères », à l’origine une série des militants et révolutionnaires des insurrections arabes de 2011. Et qu’il me paraît logique de continuer sur d’autres terrains de foi activiste. D’autres combats.

Plusieurs dates proches sont annoncées sur le calendrier. Ce « on ne lâche rien » des « zadistes » semble être bâti en béton armé, si vous me passez cette expression. Voyez les prochaines réjouissances : « Au-delà d’une manifestation, il s’agit avant tout d’une action collective qui gagnera en puissance avec une présence longue et active du plus grand nombre. Prévoyez d’être là pendant le week-end et plus si possible pour amorcer l’occupation, continuer les constructions, les défendre, et en faire émerger des idées pour la suite. Amenez des outils et matériaux divers et variés, des bleus de travail, du son, des créations loufoques, des radios portatives, des tartes à partager et une détermination sans faille. En vue du 17 novembre, on cherche des poutres, matériaux de construction et d’escalade, cuisines collectives, chapiteaux, musiciens, batukadas, cabanes en kit, outils, tracteurs…».



Septembre 2012
Exposition à Visa pour l’Image
Le projet « Colères » au Couvent des Minimes, du 1er au 16 septembre.



Mai 2012
En commande pour Elle France
Le « Russian Pack ». Les cinq It Girls de Moscou, qui affolent tous les blogueurs de mode.


Avril 2012
En commande pour Le Monde

Union Sportive de Quevilly. L’irrésistible ascension d’un petit club de foot amateur. Supplément week-end Sport & Forme. Version web ici.


Avril 2012
En commande pour Elle France

Fashion Week de Tunis 2012. Un portrait plus général de la situation des femmes derrière cet événement forcément politique !


Mars 2012
Exposition Printemps Arabe

Une exposition collective présentée par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Commissariat Alain Mingam. De mars à juin 2012, Hôtel de Région, Marseille.
J’y présente une sélection de mon travail « Colères ». Et une partie des vidéos extraites du webdocumentaire « tunisie@revolution.tn »


Février 2012
Dignité aux Etats-Unis

« DIGNITE » un projet d’Amnesty International France et des photographes de l’Oeil Public à l’époque, exposé pour la première fois en avril 2010 à l’Hôtel de Ville de Paris, fait son chemin vers les Etats-Unis et entame sa tournée américaine, au Snite Museum of Art grâce au soutien du Kellogg Institute, Université de Notre Dame, Indiana.
Remerciements particuliers à Julia Douthwaite.


Janvier 2012
Nominé au SWPA 2012

Le projet « Colères » nominé en catégorie Fine Art / Portrait des Sony World Photography Awards 2012.


Janvier 2012
Bourse du CNAP

Le projet « Colères » remporte une bourse de soutien du CNAP (Centre national des arts plastiques, Ministère de la Culture) dans le cadre du nouveau programme : Fonds d’aide à la photographie documentaire contemporaine.


Décembre 2011
Publication dans L’Illustré, Suisse

Numéro Images de l’année 2011, publication de la série « Colères 3/15 – Syrie »


Novembre 2011
En commande pour Le Monde, France

Couverture des élections législatives anticipées du 25 novembre 2011, pour le quotidien et le Web.
www.lemonde.fr La participation est le véritable enjeu du scrutin au Maroc
www.lemonde.fr 48 heures avec les islamistes du PJD, qui fêtent leur victoire au Maroc