1/

Phallocracia

2014 - Egypte
Mais que faisais-tu dans la rue ?!
Lors de la révolution de 2011 en Egypte, les femmes ont été en première ligne, à l'égal des hommes. Il a régné alors une atmosphère unique, une magie propre aux révolutions qui aplanissent un temps les différences dans la lutte pour une grande cause commune. L'euphorie fût de courte durée, car très vite une violence ciblée a refait surface. Maintenir l’ordre patriarcal traditionnel, à défaut du reste. La scène filmée de "la fille au soutien-gorge bleu", tabassée par la police le 17 décembre 2011, fût un marqueur médiatique de ce désenchantement. L’escalade des viols collectifs lors de manifestations, principalement en 2012 et 2013, a choqué le monde entier. Les mots 'terrorisme sexuel' ont alors remplacé ceux du harcèlement sexuel. Aujourd’hui cette vague est retombée mais le quotidien des femmes continue d’être ruiné par un cocktail nauséabond de pulsions mâles et d'un régime culturel patriarcal extrême. /.../
Projets personnels
/.../ On ne peut pas simplement dire "c'est comme partout". Il y a apparemment un syndrome égyptien. Des organisations féministes égyptiennes se battent depuis des années pour enrayer ce phénomène. Elles tentent surtout de briser les tabous sociétaux qui reprochent aux femmes de prendre part à des manifestations, et par extension de quitter leur poste au foyer familial. Dans la longue série de clichés machistes, elles sont aussi désignées comme responsables du harcèlement qui leur est destiné. Elles l’auraient bien cherché, notamment à cause de leur tenue vestimentaire. Pourtant les statistiques prouvent bien que les femmes voilées, habillées modestement, sont autant sinon plus victimes de harcèlement.
Mon travail afin de condamner ceci est un essai photographique, qui mélange une approche conceptuelle et le collage numérique avec ma base habituelle de photographe documentaire. Cette technique du collage m'a permis de rendre en visuel un phénomène autrement très difficilement photographiable : un état d’esprit autant qu’un régime politique phallocrates.

Consultez le slideshow ci-dessous pour lire les légendes des photographies

Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress
AHMAD SHOKRY, 24 ANS. CAPITAINE D’UNE EQUIPE D’INTERVENTION DES TAHRIR BODYGUARDS DEPUIS JANVIER 2013. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014.
« LA VERITE NUE » (REFERENCE A FREUD). LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
DANS UNE RUE DU VIEUX CAIRE. LE CAIRE, EGYPTE, MAI 2014.
« RESERVE AUX HOMMES ». LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
SORAYA BAHGAT, 30 ANS, FONDATRICE DU MOUVEMENT TAHRIR BODYGUARDS. ELLE N’A RIEN D’UNE ACTIVISTE, ELLE VIENT DU MONDE DE L’ENTREPRISE ET DU BUSINESS. CONSCIENTE DU PROBLEME GENERAL DES FEMMES DANS LES RUES DE LA VILLE, PUIS EFFRAYEE PAR LE PHENOMENE DES VIOLS COLLECTIFS, SE RENDANT ELLE-MEME SUR LA PLACE TAHRIR POUR LES MANIFESTATIONS, ELLE DECIDE D’AGIR, SACHANT COMMENT MOBILISER RAPIDEMENT DES TROUPES ET COMMENT LEVER DES FONDS. LES TAHRIR BODYGUARDS PORTAIENT DES EQUIPEMENTS VISIBLES ET ETAIENT CHARGES D’ASSURER AUTANT QUE POSSIBLE LA PROTECTION DES FEMMES LORS DES RASSEMBLEMENTS. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014.
« FAITES LA DIFFERENCE ». LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
ZEINAB SABET, 31 ANS, FONDATRICE DE DIGNITY WITHOUT BORDERS (AOUT 2013), UNE ORGANISATION QUI A POUR BUT D’ERADIQUER TOUTE FORME DE VIOLENCE SEXUELLE, EN TRAVAILLANT NOTAMMENT SUR L’EDUCATION ET LES DROITS DES FEMMES. ZEINAB A TRAVAILLE AVEC D’AUTRES ORGANISATIONS ANTI HARCELEMENT SEXUEL, ET A VECU DES SCENES TRAUMATISANTES AVEC TAHRIR BODYGUARDS LORSQUE DES FILLES FURENT ATTAQUEES PAR DES MEUTES D’HOMMES. ELLE S’ESTIME TROP LIBERALE POUR VIVRE SEREINEMENT EN EGYPTE, D’OU CE COMBAT POUR Y CHANGER LA PERCEPTION DE LA LIBERTE DES FEMMES. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014.
« DEBOUT POUR VOS DROITS ». TROIS MILITANTES EGYPTIENNES HISTORIQUES : SHAHENDA MAKLAD, WEDAD MITRY, DORIA SHAFIQ. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
« MAIS QUE FAISAIS TU DANS LA RUE !? » LE CAIRE, EGYPTE, MAI 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
DURANT UN COURS D’AUTO-DEFENSE RESERVE AUX FEMMES A LA XTREME ACADEMY. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014.
« L’HOMME EN COSTUME POLYESTER » (EN REFERENCE A ROBERT MAPPLETHORPE). LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
« ELLE ETAIT PROVOCANTE ». LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
MAYAM MAHMOUD, 18 ANS, EST UNE CHANTEUSE DE RAP ET EST PARVENUE EN DEMI-FINALE DU CONCOURS DE TALENTS ARAB’S GOT TALENT 2013. LES PAROLES DE SES CHANSONS TRAITENT BEAUCOUP DU HARCELEMENT SEXUEL ENVERS LES FEMMES. DEPUIS SON JEUNE AGE ELLE ECRIT DE LA POESIE, ET LORSQU’ELLE EN EST VENUE AU RAP, LE COTE MACHO ET IRRESPECTUEUX DES RAPPEURS MASCULINS LUI A FAIT JOUER LE CONTRE-PIED EN QUELQUE SORTE. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014.
« LA FILLE AU SOUTIEN-GORGE BLEU ». UNE JEUNE FEMME VOILEE EST TRAINEE ET BATTUE PAR LA POLICE DURANT UNE MANIFESTATION SUR LA PLACE TAHRIR EN 2011. CETTE IMAGE FERA LE TOUR DU MONDE ET DEVIENDRA UN SYMBOLE DES ABUS DU POUVOIR MILITAIRE. ELLE A AUSSI DECLENCHE UNE MARCHE DE MILLIERS DE FEMMES VERS TAHRIR RECLAMANT LA FIN DU REGNE DES MILITAIRES. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
YASMINE EL BARAMAWY, 30 ANS, MUSICIENNE. REVOLUTIONNAIRE ACTIVE ET CONVAINCUE, ELLE A ETE AGRESSEE SEXUELLEMENT EN NOVEMBRE 2012 EN MARGE DES MANIFESTATIONS ANTI MORSI SUR LA PLACE TAHRIR. UN CALVAIRE QUI A DURE PLUS D’UNE HEURE, AUX MAINS DE DIZAINES D’HOMMES. REVOLTEE PAR L’INDIFFERENCE DE LA SOCIETE ET LA PASSIVITE DES AUTORITES, ELLE A COURAGEUSEMENT RACONTE SON DRAME A LA TELEVISION EGYPTIENNE. ELLE A AINSI INSPIRE D’AUTRES VICTIMES A OSER PARLER PUBLIQUEMENT. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014.
LE REVEIL DE L’EGYPTE. UNE SCULPTURE DE MAHMOUD MUKHTAR REALISEE EN 1928. CETTE IMAGE EST LE RESULTAT D’UN PROCEDE DE COLLAGE NUMERIQUE.
GHAIDAA SABRY, 21 ANS, A MIS EN PLACE ET COORDONNE UN COURS D’AUTO-DEFENSE POUR LES FEMMES A LA XTREME ACADEMY. ELLE A DE PLUS CREE UNE PAGE FACEBOOK OU FILLES ET FEMMES PEUVENT S’EXPRIMER SUR LES DROITS FEMININS DANS LA SOCIETE EGYPTIENNE. LE CAIRE, EGYPTE, MAI 2014.
« LE CERCLE DE L’ENFER ». PEINTURE MURALE DES ARTISTES MIRA SHIHADEH ET ZEFT. MIRA EST CONNUE POUR SES PIECES RELATIVES AU HARCELEMENT SEXUEL. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
NURAH FARAHAT, 27 ANS, REALISATRICE DE FILMS DOCUMENTAIRES, D’ART ET DE MUSIQUE. DEPUIS QUELQUES MOIS UN CHANGEMENT IMPORTANT S’EST PRODUIT DANS SA VIE : ELLE A CESSE DE COURIR D’UN LIEU A L’AUTRE DANS LA VILLE, EN MODE ALERTE MAXIMUM PAR RAPPORT AU HARCELEMENT POTENTIEL ET QUOTIDIEN. ELLE A DECOUVERT UN TYPE DE REACTIONS PLUS EFFICACES ET LENIFIANTES : ELLE MARCHE DOUCEMENT, LEVE LA TETE, REPOND PAR UN REGARD DROIT ET SILENCIEUX AUX IMPORTUNS, REPREND SA MARCHE CALMEMENT. OU ELLE LES REGARDE DE MANIERE A LES DESARMER AVANT QU’ILS AGISSENT. LEUR PARLE D’UNE CERTAINE MANIERE. AUTREFOIS ELLE REAGISSAIT TRES VIOLEMMENT, LES POURSUIVAIS, PARFOIS MEME EN A BATTU CERTAINS. ELLE N’EST PLUS EN MODE MENACE-SURVIE, ET TROUVE LE MOYEN DE DESARMER HABILEMENT LES HARCELEURS. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014.
« TU N’AURAIS PAS DU TE TROUVER ICI ». LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
« NON AU HARCELEMENT ». PEINTURE MURALE DE L’ARTISTE PALESTINIENNE MIRA SHIHADEH, CONNUE POUR SES PIECES RELATIVES AU HARCELEMENT SEXUEL. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
DURANT UN COURS D’AUTO-DEFENSE RESERVE AUX FEMMES A LA XTREME ACADEMY. LE CAIRE, EGYPTE, MAI 2014.
« ALIAA MAGDA ELMAHDY. BRAIN DAMAGE » (HOMMES ALIGNES ET CERVEAUX ROUGES), PAR MOHAMED KHALED. EN OCTOBRE 2011, ALORS QUE LE PAYS EST EN PLEIN CHAOS, ALIAA POSTE SUR SON BLOG UNE PHOTO D’ELLE POSANT NUE ET PORTANT DES BAS A FLEURS, DES CHAUSSURES ROUGES ET UNE FLEUR DANS LES CHEVEUX. UN DECHAINEMENT DE HAINE OU D’ADMIRATION S’ENSUIT, ATTIRANT PLUS DE 8 MILLIONS DE VISITES SUR SON SITE. ELLE DECLARE PLUS TARD DANS UNE INTERVIEW : JE SUIS UNE FEMME QUI N’A NI HONTE NI PEUR DE MONTRER SON CORPS DANS CETTE SOCIETE DOMINEE PAR DES HOMMES QUI NE CONNAISSENT RIEN AU SEXE ET QUI HARCELENT QUOTIDIENNEMENT LES FEMMES, NE VOYANT EN ELLES QUE DES OBJETS SEXUELS. ELLE EST AUJOURD’HUI REFUGIEE EN SUEDE. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
DE JEUNES GARCONS DANS UNE RUE DU CENTRE VILLE. LE CAIRE, EGYPTE, MAI 2014.
NOHA GHABRIAL, 21 ANS, CAPITAINE D’ACTION SOCIALE ET FORMATRICE POUR LES NOUVEAUX VOLONTAIRES, POUR L’ONG HARASSMAP, DONT LA MISSION, BASEE SUR LE VOLONTARIAT, EST DE METTRE FIN A L’ACCEPTATION SOCIALE DU HARCELEMENT SEXUEL DANS LA SOCIETE EGYPTIENNE. ELLE A REJOINT L’ORGANISATION AFIN DE POUVOIR SE DEFENDRE CONTRE LE HARCELEMENT, QUOTIDIEN, ET PARTAGER SES CONNAISSANCES AUTOUR D’ELLE, CONTRE L’IDEE ADMISE QUE LES FEMMES SONT LES RESPONSABLES DU HARCELEMENT. DEPUIS QU’ELLE TRAVAILLE AVEC HARASSMAP, ELLE A CHANGE SA FACON DE MARCHER DANS LA RUE : ELLE NE FERME PLUS LES EPAULES, TETE BAISSEE, EN MARCHANT VITE. LE CAIRE, EGYPTE, MAI 2014.
« RENTRE CHEZ TOI, TRAINEE !! » LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
FARAH BARQAWI, 28 ANS, PALESTINIENNE, CO-FONDATRICE DU MOUVEMENT UPRISING OF THE WOMEN IN THE ARAB WORLD. PAR UN BESOIN DE PARTAGER DES INFORMATIONS SUR LA SITUATION DES FEMMES DANS LE MONDE ARABE AVEC D’AUTRES FILLES SEPAREES GEOGRAPHIQUEMENT, UNE PAGE FACEBOOK EST CREEE, QUI ATTEINT 100.000 SUIVEURS EN 4 MOIS. LEUR ACTIVITE SE DEVELOPPE ENSUITE VERS DES ACTIONS DE SENSIBILISATION ET DE PUBLICATION DE TEMOIGNAGES. ELLE VIT A PRESENT AU CAIRE. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014.
LE CONSEIL NATIONAL POUR LES FEMMES. IL FUT INCENDIE PENDANT LES EMEUTES DE JANVIER 2011. LE CONSEIL NATIONAL POUR LES FEMMES, UNE INSTITUTION GOUVERNEMENTALE PRESIDEE PAR SUZANNE MOUBARAK, ETAIT EN COMPETITION AVEC LA DYNAMIQUE SOCIETE CIVILE DES FEMMES. SUR LE PAPIER, SON ROLE ETAIT LA PROMOTION DES QUESTIONS FEMININES, MAIS EN REALITE ELLE NE RECRUTAIT DES PROFESSIONNELS QU’AU TRAVERS D’UNE COOPTATION PAR LE REGIME EN PLACE. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
« LE MARCHE AUX ESCLAVES » (OTTO PILNY, 1910). LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014. Cette image est le résultat d’un procédé de collage numérique.
UNE VITRINE DE SOUS-VETEMENTS DANS LE CENTRE-VILLE. LE CAIRE, EGYPTE, JANVIER 2014.
HUSSEIN EL SHAFEI, 29 ANS, A SUIVI, APRES DES ETUDES DE MEDECINE, UN CURSUS EN LEGISLATION INTERNATIONALE DES DROITS DE L’HOMME. IL DIRIGE ACTUELLEMENT LA CELLULE DE MOBILISATION DES COMMUNAUTES POUR L’ONG HARASSMAP, DONT LA MISSION, BASEE SUR LE VOLONTARIAT, EST DE METTRE FIN A L’ACCEPTATION SOCIALE DU HARCELEMENT SEXUEL DANS LA SOCIETE EGYPTIENNE. LE CAIRE, EGYPTE, MAI 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up